La Dame Bricole… mode, déco et autres futilités.


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie maman – de jour.

Maman de jour

Comme je le mentionne dans mon portrait – cliquez en haut à gauche sur « mais qui est donc la dame bricole? » – je suis maman de jour. Ou assistante maternelle pour nos amis français.

J’en parle aujourd’hui parce que j’ai fêté au début du mois mes deux ans d’activité, et j’entame donc ma troisième année.

Durant ce temps, j’ai gardé au total 10 enfants, dont 4 que je garde toujours, auxquels viendront s’ajouter 3 nouveaux (pas tous en même temps, évidemment). Cela me semble parfois un taux assez haut de changement, mais en fait, beaucoup de facteurs influencent cette situation: déménagement, école, changement dans la famille, modification du temps de travail, etc.

Lorsque j’ai commencé, en octobre 2010, ce n’est pas tellement parce je voulais être maman de jour: c’est parce qu’on me l’a demandé. Un ancien collègue de mon mari ne trouvait personne pour garder son enfant, et comme j’avais arrêté de travailler après la naissance de notre fils, il s’est demandé si j’étais d’accord de garder le sien. Après un temps de réflexion – garder les enfants des autres, ça me semblait être une sacrée responsabilité! – j’ai accepté, à la condition toutefois d’être « inscrite ». Autrement dit, de faire partie d’une association officielle, avec des bases légales, des règles, une formation, etc. Le problème des gardes étant le même partout, à côté du réseau « officiel » (et des crèches, qu’il ne faut pas oublier), il se développe tout un réseau « au noir ». Je ne critique pas ces femmes qui gardent des enfants sans être enregistrées, ni les parents qui y ont recours: devoir faire garder son enfant parce qu’on travaille, ça peut être un sacré problème, je l’ai constaté au fil du temps. Les grands-parents ou la famille ne sont pas toujours disponibles pour jouer les nounous. Parfois on a pas le choix de la manière, et on est bien obligé de faire comme on peut. Prétendre le contraire, c’est un peu se voiler la face de la réalité.

Maman de jour dans maman - de jour assistante_-300x240

J’ai donc commencé pour « rendre service », et je me suis prise au jeu. Il y a eu des moments très chouettes, et d’autres plus difficiles. Je viens donc de boucler mes deux premières années, soit le temps d’activité moyen d’une maman de jour. Dans le réseau où je suis inscrite, nous avons la chance d’avoir, outre la formation de base, une formation continue de très bonne qualité, qui propose des thèmes variés (dont parfois même le lien avec le travail m’échappe). C’est ainsi que j’ai suivi des cours d’aromathérapie, de jeux, d’estime de soi, de cuisine, etc. De plus, on est tout un groupe de mamans de jour durant ces formations et on discute beaucoup. Durant ma formation de base, que j’ai suivie avec d’autres de la même volée annuelle, nous avons développé des liens d’amitié plus ou moins étroits.

Durant le temps passé dans ce travail de garde, j’en ai pas mal appris sur la parentalité (autant sur la mienne que sur celle des autres). J’ai eu un peu de tout: les parents cools, les parents plus soucieux, les exigeants, les emmerdants, les malhonnêtes. J’admets pourtant que outre un ou deux cas un peu plus épineux, je n’ai connu que des parents aimables et respectueux. J’en suis très reconnaissante à la vie: cela m’a permis de développer certaines relations presque amicales ou du moins très informelles. Notre travail est un travail humain: les sentiments, les relations de confiance qu’on tisse sont très importantes.

Pour l’avenir, je sais que je vais en tout cas continuer cette activité jusqu’à ce que mon plus petit commence l’école. Ensuite, on verra… j’ai bien envie de continuer au-delà, mais ça me semble encore bien loin: beaucoup de choses peuvent changer d’ici là. Ce « boulot » me permet de gagner un peu d’argent (pas beaucoup, ce n’est pas avec ça qu’on fait fortune!) tout en restant avec mes enfants, en leur permettant de se sociabiliser, de réfléchir à la façon de les éduquer, de les occuper. C’est un enrichissement que je ne connaîtrais sans doute pas avec une autre activité. Pour le futur très lointain, je n’aurais pas de trou de plusieurs années dans mon CV parce que je me suis occupée de mes enfants, ce qui compte aussi.


Accompagnement de la femme ... |
Ça grandit trop vite... |
Lagscensonetenchanson |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Orangutanbaby
| FCPE Frédérick Lemaitre
| Tetesenlair